Quelques trouvailles surgies d’un jeu que j’appelle « jeu du pourquoi-pourquoi », un jeu d’écriture pratiqué par les Surréalistes. Il faut être minimum deux, plus il y a de joueurs plus il y a de possibilités. Chaque joueur écrit  des questions commençant par « Pourquoi…? » et « Qu’est-ce que…? » et des réponses commençant par « Parce que… » et « C’est… ». Puis les questions et les réponses sont associées au hasard et lues à voix haute. 

  • Pourquoi la mer est bleue? Parce n’avoir aucune certitude et ne plus douter t’enracine au présent.
  • Pourquoi les oiseaux chantent? Parce que nous portons tous les plus belles joies du monde.
  • Pourquoi je demande pourquoi? Parce que sous le clocher la chanson du berger.
  • Pourquoi se brosser les dents? Parce que vivre sans amour c’est déjà mourir un peu.
  • Pourquoi les enfants dansent? Parce que pas de bras pas de chocolat.
  • Qu’est-ce que naître? C’est la vie qui creuse ses sillons en toi. 
  • Pourquoi la mort? Parce que la lune sourit à son ombre. 
  • Pourquoi l’inconstance? Parce que parce que c’est mathématique. 
  • Pourquoi aller à l’école? Parce qu’il y a des jours de bleu heureux. 
  • Qu’est-ce que c’est d’être plein? C’est être un biscuit croustillant enrobé de miel. 
  • Qu’est-ce qui t’arrives? C’est la maladie de l’amour.
  • Qu’est-ce qu’une émotion? C’est une coïncidence.
  • Qu’est-ce que la pluie? C’est la fatigue combinée au stress qui me donne la nausée.
  • Pourquoi aller ailleurs? Parce que je le vaux bien.
Publicités

Une réflexion sur “Questions existentielles #1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s